Mémoire Résistance et Déportation dans les Côtes-du-Nord

Raymond Lévy : son carnet de croquis

Les quatre membres de la famille Lévy (les parents : Maurice et Suzanne, les enfants : Raymond et Jean) ont été arrêtés en juillet 1943 pour défaut de l’étoile jaune. Ils sont incarcérés à la prison des Villes Dorées à Saint-Brieuc.

C’est durant le temps de son incarcération (entre le 7 et le 28 juillet 1943) et juste avant sa déportation à Drancy puis à Auschwitz que Raymond Lévy a réalisé un carnet de croquis, ultime témoignage de son talent de dessinateur et des leçons apprises au cours d’Emile Daubé.

Le carnet de Raymond Lévy est constitué de 18 planches de croquis (crayons) réalisés en captivité du 7 au 28 juillet 1943 et tous marqués d’une « grille » rappelant la condition de prisonnier. Lévy y dessine ses compagnons de geôle, dont son petit frère, pensif, la tête appuyée sur la main, et ses parents.

Un peu comme un testament, Raymond Lévy mentionne sur la première planche de son carnet l’indication suivante « à envoyer à Mark Bougeard pour M. Daubé, Merci » . C’est par le biais d’un gardien de la maison d’arrêt que Marc Bougeard, un ami de Raymond Lévy au cours municipal de dessin, a pu récupérer le carnet de croquis pour le remettre à Emile Daubé. Raymond Lévy a pris également le soin de noter les dates de réalisation de ses dessins : carnet « commencé le 7 juillet 1943 terminé le 28 juillet à la Maison d’arrêt de justice et de correction ! de Saint-Brieuc » .

Source : Emile Daubé (1885-1961), catalogue, Conseil Général, août 2007, p. 44-48.

Renseignements sur quelques croquis

2. Un élève d’Emile Daubé au cours de dessin : le souci de transmission Première planche de dessin datée du 7 juillet 1943 et signée Raymond Lévy avec mention inscrite en haut et à gauche du dessin de remettre ce carnet à Marc Bougeard afin qu’il le fasse parvenir à Emile Daubé. 21 X 17,8 cm

10. Sur le pas d’une porte 14 juillet 1943

12. Jean, 14 ans, le jeune frère de Raymond Lévy, assis, la tête appuyée sur la main 17 juillet 1943

15. Une partie de cartes 19 juillet 1943

17. Maurice Lévy, père de Raymond 21 juillet 1943

19. Suzanne Lévy, mère de Raymond 28 juillet 1943. La dernière planche du carnet de Raymond Lévy avant sa déportation à Auschwitz.

 

Commenter cet article
Images jointes à cet article :