Mémoire Résistance et Déportation dans les Côtes-du-Nord

Des entreprises au chômage

A la veille de la guerre, le département des Côtes-du-Nord est un territoire qui vit avant tout des activités du monde rural. Toutefois, bien que très peu industrialisé, il existe une activité industrielle, concentrée surtout autour de Saint-Brieuc (près de la moitié des emplois) et Guingamp qui compte aussi plusieurs usines. Il s’agit pour l’essentiel d’entreprises surtout familiales réparties dans diverses branches (textile, industrie du bois, industrie alimentaire...). On compte seulement une vingtaine de sociétés de plus de 100 personnes à l’échelle du département.

A l’approche du conflit et durant la « drôle de guerre », certaines branches, notamment la métallurgie avaient bénéficié des commandes de guerre de l’Etat et de la politique de réarmement. C’est le cas notamment de l’usine Tanvez de matériel agricole à Guingamp (dont les effectifs passent de 600 à 1 140 ouvriers de la fin 1938 à mai 1940) et des entreprises métallurgiques briochines comme Chaffoteaux et Sambre-et-Meuse qui connaissent le même essor.

Or le choc de la défaite de la mi-juin 1940 entraîne la paralysie de ces usines métallurgiques dépendantes des commandes de la Défense nationale. Dans cette branche, ce sont plus de 2 000 ouvriers qui se retrouvent brutalement contraints au chômage. En fait le choc économique est plus large : la division de la France en plusieurs zones et la désorganisation des circuits commerciaux entraînent la fermeture de nombreuses petites et moyennes entreprises et un fort taux de chômage. En 1939, les entreprises privées employaient près de 10 000 personnes : seule la moitié est en activité en juillet 1940, du fait de la mobilisation puis de la défaite. La pénurie d’énergie et de matières premières aggrave la situation. Ce sont les commandes de guerre du IIIe Reich et la mise en place des chantiers allemands qui permettront la résorption du chômage en 1941.

 
Sommaire
samedi 13 décembre 2008
par BONNIER Stéphanie
La paralysie de l’industrie métallurgique (juillet 1940)
ADCA, 1 W 3, Extrait du rapport du Préfet des Côtes-du-Nord, 17 juillet 1940

lire la suite de l'article